bandeau stm

Naïa, le film d'animation des Bachelor Animation 3D

Composée de Maëlle Beurey, Tiphaine Chavanes, Michaël Faivre-Rampant, Alexandre Gery, Clément Bianchetti et Réjane Ollagnon font partie de la promotion 2016 du Bachelor Animateur 3D de Lyon. Grâce à leur maîtrise des logiciels et des techniques étudiées lors de leur cursus, ils se sont lancé dans l'aventure du film d'animation. 

L’histoire se déroule un peu avant minuit et met en scène un jeune couple s’embrassant sur le quai du métro de Lyon. La jeune femme prend congé de son compagnon et sort de la station.

C’est l’hiver, le brouillard a envahi la ville. Elle passe devant un carrousel qui s’anime au même moment. Elle presse le pas et se dirige vers le passage de l’Argue, afin de rejoindre la place des Cordeliers. Tandis qu’elle débouche sur la place, des immeubles s’illuminent et des oiseaux prennent brusquement leur envol... On vous laisse découvrir la suite ! 

Au final, le film dure 3 minutes et 45 secondes et est à retrouver sur notre chaîne Youtube :

Ils en parlent...

Article de Lyon Capitale, publié le 09/01/2018.

Animation : Naïa, un court-métrage féerique 100% lyonnais


Une équipe étudiante de modeleurs 3D du Studio M ont recréé la capitale des Gaules au sein de leur projet d’animation : Naïa. Le résultat est tout bonnement bluffant.

NAIA

Paris et l’animation, c’est un peu le tandem gagnant. Il n’y a qu’à voir Ratatouille, le bijou des écuries Pixar, qui a fidèlement donné âme à la capitale hexagonale. Si bien que depuis les décors français de dessin-animés ne peuvent plus se dispenser d’une tour Eiffel dans leur background. Miraculous ou encore Un Monstre à Paris se sont cantonnés à la trop abusée ville lumière. Ce qui n’est pas le cas de Naïa, court-métrage d’animation étudiant. Changement brut de formule, cette fois-ci l’essentiel de l’action s’est déporté à la cité lyonnaise. Une occasion de représenter cette dernière, une ville ”trop peu représentée en cinéma d’animation” selon l’équipe derrière le projet.
 

À mi-chemin entre conte de fée et parcours touristique
Un peu à la mode de la fêtarde Cendrillon, Naïa doit rejoindre la Place des Jacobins avant minuit. Toutefois, point de précipitation pour la jeune fille, a contrario du conte de base. Non, elle se balade dans les artères brumeuses du deuxième arrondissement, minutieusement recréées par les étudiants du Studio M de Lyon. Du passage de l’Argue à la fontaine des Jacobins, le mini-film est d’une étonnante précision auquel est incorporé une fable minimaliste, mais universelle. Comme quoi, après Ma vie de Courgette, il se pourrait que d’autres animateurs lyonnais se fassent un nom sur le long terme…