VAE

VAE - Validation des acquis de l'expérience

A quoi sert la VAE?

La VAE permet de valider une expérience professionnelle, obtenir une certification et de faire reconnaitre ses compétences.

La VAE permet d'accéder à une formation supérieure et d'évoluer professionnellement. La certification obtenue par la VAE a la même valeur que celle obtenue par la voie de la formation.

Suis-je éligible à une VAE ? 

Toute personne, quel que soit son âge et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE.

Comment ça marche ?

La VAE consiste à valider des blocs de compétences liés aux activités de la certification visée (visibles sur la fiche 13 du site du RNCP).  Chaque bloc validé fait l’objet de la délivrance d'une attestation. La validation de l’ensemble des blocs de compétences permet l’obtention de la certification.
La validation d'un ou de plusieurs blocs de compétences n'est pas limitée dans le temps et est valable à vie.
 

Les démarches à suivre

  • Étape 1- Remplir le dossier administratif de recevabilité

          Accéder au dossier de recevabilité

 

  • Étape 2 - Acceptation ou refus de la demande de VAE par le jury de recevabilité

          Si acceptation du dossier de recevabilité, inscription du candidat :

                 - A la certification du titre RNCP de votre choix

                 - A la procédure VAE avec envoi du dossier 

 

  • Étape 3 - Envoi du dossier de description des activités et expériences en relation avec le référentiel des activités

            - Accompagnement éventuel pour la rédaction du dossier

            - Le dossier doit être déposé à Studio M, 2 mois avant la tenue du jury

 

  • Étape 4 - Entretien avec le jury de certification sur le dossier présenté (un jury annuel).

         - Validation totale ou partielle

         Le jury s’entretiendra avec vous et prendra une décision de validation totale, partielle ou d’un refus   de validation. L’ensemble de la démarche dure entre huit et douze mois (de la définition du projet jusqu’aux épreuves de validation devant le jury).

             - Délivrance du titre par l'organisme certificateur.